mercredi 4 octobre 2017

Ton nom Ta poésie Tes saints


Comment rester vivante au milieu de la dévastation universelle
à défier l'Enfer ? Les hommes ne sont plus des hommes, les femmes ne sont plus des femmes
Comment respirer, vivre le jour, dormir la nuit quand sont liquidés terre et ciel
par la crétinisation des esprits à faire rougir de colère Ève et Adam ?

Moi, je trace mon chemin, je loue Ton nom Ta poésie Tes saints
chante tous les jours un cantique pour Toi - je vois toutes les arondes
de France se donner rendez-vous là devant moi et oui, je plains
un peu, pas trop les âmes renfermées, standardisées, moribondes

Que chacun se débrouille ici-bas avant son trépas
La vérité absolue de l'éternelle félicité
a été prouvée, pourquoi la ressasser, voilà
quatre mille ans qu'elle guide, protège du sensé les pas

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire